Retour d’expérience : histoire de la fonction PIPO…

On me demande souvent si les méthodes agiles sont plus performantes que les approches traditionnelles. C’est difficile de répondre à cette question mais je raconte souvent l’histoire suivante :

On avait deux produits A et B. Le produit A avait été jugé plus prioritaire que le produit B. Une partie des fonctions de A étaient réutilisables dans B.

En montant l’équipe Scrum sur le produit A, nous avions réalisé un « product charter » qui affichait les principaux jalons du produit dont le premier était un salon à Las Vegas. Les priorités des items du backlog étaient évaluées en fonction de ce salon.

A la 4ème itération, le product owner arrive en réunion de sprint planning et fait remonter la priorité d’un item qui était tout en bas du backlog pour qu’on le traite dans l’itération suivante. J’appelle cet item « la fonction PIPO » pour la suite de l’histoire 🙂.

Voici l’échange entre l’équipe et le product owner ce jour là :

Équipe : Tiens !? Pourquoi cet item remonte ? Il n’a pourtant rien à voir avec notre jalon n°1.

Product Owner : j’ai croisé « chef » qui m’a dit de vous faire implémenter cet item qui est très important pour une affaire basée sur le produit B.

Equipe : Le produit B ? Mais personne ne travaille sur ce projet. L’affaire est vraiment importante ?

Product Owner : Oui, la date est même antérieure à notre salon à Las Vegas.

En fait l’affaire du produit B était plus prioritaire que le produit A. Nous avons basculé toute l’équipe sur le produit B pour nous donner toutes les chances de réussir. Le produit B nécessitait beaucoup de travail d’intégration pour être livrable. On a eu juste assez d’itérations pour livrer le produit à l’heure et remporter l’affaire… sans la fonction PIPO !!!

Si nous n’avions pas été organisé en Scrum, nous aurions parallélisé les développements, développé la fonction PIPO et su que beaucoup plus tard qu’il fallait un gros effort pour produire le produit B. Je pense que ce jour là, cette façon de travailler a sauvé l’affaire.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Retour d’expérience : histoire de la fonction PIPO…

  1. Christophe dit :

    Trop bon, j’étais dans l’équipe Scrum et ça c’est en effet passé comme ça !
    La fonction PIPO, j’adore le terme car en y repensant, ça colle parfaitement…
    Je suis effectivement d’accord, notre bien aimée Scrum a sauvé l’affaire et c’était alors très gratifiant pour toute l’équipe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *