Agile Grenoble 2012 – Rétrospective

Un peu tardifs mais voilà mes retours sur la journée Agile Grenoble 2012.

Reinventing software quality. La key note de Gojko Adzic est à la hauteur des deux jours de formation « Specification by example » : concise, imagée et humoristique. Voici ce que j’en retiens dans les grandes lignes :

  • « The value of a metric is the value of the descision it helps ».
  • « All models are wrong : some are usefull »
  • Les métriques de développement n’ont pas forcément de sens pour les business guys. Il faudrait un google translate pour transformer la qualité logicielle en coût !
  • La philosophie de la pyramide de Maslow appliqué à la qualité.

Séance des développeurs anonymes. Par Rémi Salanville et Johan Martinson. Je code mal, tu code mal…. entrainons nous avec les objets callisthéniques. Ne sous estimons pas l’impact de ces petites règles simples qui nous font réfléchir sur l’approche objet !

Mon binôme m’a tué. Par Emanuel Gaillot et Jonathan Perret de UT7. Superbe farce sur le binômage. On se croirait dans un cauchemar…dans lequel on se projette facilement. Le trait est fortement exagéré et pas de « recette » à la fin. Cependant, cela fait réfléchir sur l’attitude de chacun. En conclusion : malgré les difficultés les deux parties souhaitent continuer à binômer. Quelques perles :

  • Pour le pilote : coder sans rien dire dès que l’autre ouvre la bouche dire : « à je sais… »
  • Pour le copilote : soupirer, dicter tous les raccourcis clavier, glisser des erreurs dans le co-pilotage, lire ce qui est écrit, corriger tout de suite toutes les fautes de frappe, etc…

Sweet rupture. La key note de  Laurent Sarrazin nous raconte son épopée dans la conversion de la Société Générale vers l’agilité. On y trouve plusieurs de concepts dont :

  • la puissance de la banane
  • les bocaux à c.. (Attention : comment sortir du bocal du voisin ? Et si les bocaux sont pleins, il faut se remettre en question).
  • la mise en place d’une salle de jeux (agiles)
  • des références à plusieurs blogs I don’t care about agilesafari agile, agilitrix.com, etc…

XP Games. Par Cédric Joseph, Julie Boichot-Castagne et Bruno Pommier. Dans cette session on gonfle des ballons et on compte des cartes à jouer. La problématique de l’estimation est étonnamment réaliste : comment comparer la difficulté entre « Gonfler 6 ballons » et « Construire un château de carte » ? C’est souvent ce grand écart que l’on doit effectuer en planification. Par contre je m’attendais à ce que d’autres aspects d’eXtrem Programming soient abordés : le binômage, l’intégration continue, le pilotage par les tests… Je ne connais d’ailleurs aucun jeu illustrant ces pratiques.

TDD : du mythe à la réalité. J’aurais aimé plus de monde pour notre session.  Mais étant la dernière nous avons eu un bel échange à la fin malgré l’apéritif dans la grande salle :). Nous avons partagé entre autre sur :

  • La problématique de ne plus arriver à écrire de tests rouges
  • L’utilisation des patterns Abstract factory et Single Responsability Principle.
  • Quand ce n’est plus testable : utilisation du pattern Adapter, injection de classes métier etc…
  • Le piège de ne pas écouter les tests et continuer dans la complexité

Au ROTI  50% de j’adore / 50% de c’est correct.
A refaire donc !
Les slides sont sous http://prezi.com/4uw2xeukk5pu/tdd-du-mythe-a-la-realite, et le code source sous https://github.com/mathieucans/TDDice

Merci aux organisateurs CARA et sponsors de rendre ce genre d’évènement possible.

Merci à ceux qui écrivent sur le sujet : Agilex, Xavier, Agilarium, L’Agilitateur, Alexis Monville, Atelier Logiciel

5 réflexions sur « Agile Grenoble 2012 – Rétrospective »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *