Diverge and merge pour faciliter le planning d’itération

Qui n’a pas assisté à des réunions de planification semblables  à un match de box où deux personnes débattent d’une tâche pendant plusieurs dizaines de minutes ? Qui n’a pas vu une réunion se dérouler entièrement entre l’architecte et le Srcum Master, le reste de l’équipe baillant aux corneilles ? Voici une technique pour fluidifier la réunion souvent fastidieuse de planning d’itération.

Notre nouvelle organisation tente d’appliquer le principe du “Diverge and merge”  au découpage en tâches des users stories. Ce principe vient du LEAN et  fait le postulat que la manière la plus rapide d’avoir une idée de qualité est de faire travailler plusieurs personnes sur le même sujet (divergence) pour converger ensuite vers la solution optimum dans une mise en commun des travaux réalisés.

Voici donc notre processus baptisé le YAPP (pour Yet Another Planing Process) :

  1. Principe du facilitateur tournant : Pour chaque user-story et à  tour de rôle un membre de l’équipe prend le rôle de facilitateur.
    • Le facilitateur ne découpe pas en tâche ni ne fait d’estimation
    • Le facilitateur est garant du temps, de la compréhension partagée et de la mise en commun
  2. Étape de compréhension partagée (5 minutes): discussion informelle sur ce qui doit être réalisé fonctionnellement
    • Cette étape est time boxée
    • Au bout du temps imparti, si le consensus n’est pas trouvé :
      • Soit la discussion est relancée
      • Soit la fonctionnalité est remplacée par une action pour clarifier les choses (généralement un SPIKE)
  3. Phase de divergence (1-2 minutes) : chaque personne réalise son propre découpage en tâche.
  4. Phase de convergence (5 minutes) : mise en commun du découpage en tâche. Seuls les divergence d’estimation / découpage sont discutés.

Avec cette technique nous avons grandement raccourcis nos réunions et tout le monde y  est actif. Elle met l’accent sur les divergences et permet à celles-ci d’être opportunités d’amélioration plutôt que sources de conflit.

Dans tous les cas lorsqu’une réunion de planning a tendance à s’éterniser il est bienvenu de se rappeler le proverbe Yiddish :

L’homme planifie et Dieu rit.

This entry was posted in retours d'expérience and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *